Vous êtes ici: Explore >> Layout >> Content + Right column

Le Démocrate - Trois Questions à Linda DUMÉLÉ

Envoyer Imprimer PDF

3 Questions à...Linda DUMÉLÉ

 

Si l'article est difficile à lire, il est écrit:

TROIS QUESTIONS À... LINDA DUMÉLÉ, DE L'ÉCOLE DU CHAT À VERNON

"Arrêtez d'offrir des chatons aux enfants!"

La présidente de l'École du chat de Vernon tire la sonnette d'alarme après la vague d'abandons de chats de l'été. Elle dénonce le manque de citoyenneté et de vigilance des gens.

 

q Vous dites avoir dû prendre en charge une vague d'abandons cet été. Quelle est l'activité de l'association?

Oui, cet été, c'était catastrophique. On a dû prendre en charge une foule de chatons abandonnés, mais aussi des chats blessés, mutilés, maltraités. Avec les bénévoles de l'École du chat, on piège les chats errants pour les tatouer, les stériliser avant de les remettre dans la rue. L'objectif est de stopper la prolifération des chats.

q De quoi avez-vous besoin pour fonctionner?

On a besoin de bras. On n'est que 3 ou 4 bénévoles. On a aussi besoin de dons en croquettes et de dons pour payer tatouage et frais de stérilisation auprès du vétérinaire. Dans l'idéal, il nous faudrait aussi un local avec de l'électricité et de l'eau.

q Que faire pour améliorer la situation?

Il faut sensibiliser les maires. Avec Vernon, ça va. La Ville paye directement le tatouage et les frais de stérilisation au vétérinaire. Mais pour les autres communes aux alentours, ce n'est pas le cas. On est obligé de mettre de notre poche car les dons ne sont pas suffisants pour traiter tous les chats que l'on trouve dehors.

Il faudrait aussi que les gens soient davantage raisonnables: arrêtez d'offrir des chatons à vos enfants et de les mettre dehors une fois adultes! Ce ne sont pas des jouets! Et faites stériliser vos chats.

 

Propos recueilli par Lucile Akrich.

Merci au journal LE DEMOCRATE